Le Stade Louis Nicollin, un projet urbain ambitieux à Montpellier

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 02 mars 2023

[ mis à jour le 02 mars 2023 ]

SOMMAIRE

Montpellier est une ville où les projets urbains fleurissent chaque année, c’est d’ailleurs une des raisons qui explique son attractivité grandissante. Folies architecturales, nouvelle ligne de tramway, projet d’embellissement et de végétalisation de la Place de la Comédie, écoquartiers... L'urbanisme montpelliérain bat son plein, et ajoute encore une nouvelle corde à son arc avec le Stade Louis Nicollin, un projet multi-activités écoresponsable.

Le projet du Stade Louis Nicollin

C’est en janvier 2021 que le projet est officiellement annoncé par le maire de Montpellier, Michaël Delafosse. Accompagné par Laurent Nicollin, président du MHSC (Montpellier Hérault Sporting Club), le maire a donc présenté ce projet de nouveau stade baptisé Louis Nicollin en hommage au père du dirigeant sportif. Louis Nicollin était en effet un footballeur emblématique qui a évolué à Montpellier et il fut lui-même dirigeant du MHSC de 1974 jusqu’à sa mort en 2017.

Le projet, qui sera financé à 100% par le club et ses partenaires privés, sera réalisé avec l’aide de Montpellier Méditerranée Métropole et son aménageur officiel SA3M, qui se chargera d’aménager les abords du stade. Ce projet s’étend sur une surface de 80 000m², dont 40 000m² d’activités économiques et notamment 20 000m² de locaux commerciaux à louer. Hôtel 4 étoiles de 80 chambres avec des vues sur la pelouse, espaces de restauration, espaces d’exposition, crèche privée de 60 berceaux, pôle santé et bien-être avec salles de sport, spa et soins, espaces d’accueil et de services... Les prestations à l’étude pour le projet sont nombreuses et de haute qualité.

Le Stade Louis Nicollin abritera également un musée du Sport dans son enceinte, dans lequel figureront une "collection d’objets et équipements sportifs uniques au monde, rassemblée par le créateur du MHSC au mas Saint-Gabriel".

”Faire dialoguer, sport, culture et vie économique autour d’un territoire dynamique et vertueux, voici l’ambition que porte le Stade Louis-Nicollin. Garantir la ferveur et l’émotion de toutes et de tous, tel est notre objectif.”

De la vie, 365 jours par an !
Site officiel du projet de Stade Louis Nicollin

Le stade pourra accueillir 25 000 spectateurs, soit plus de 40% de plus que l’ancien, et le budget pour sa construction selon les dernières estimations se trouve autour de 240 millions d’euros. De plus, il générera environ 2000 emplois.

Un projet écoresponsable

Fortement ancré dans la logique de transition écologique et de protection de l’environnement à laquelle est très rattachée la ville de Montpellier, les meneurs du projet souhaitent que ce stade soit un exemple d’écoresponsabilité. Plus de 10 000m² de panneaux photovoltaïques seront notamment installés pour recueillir de l’énergie renouvelable pour le stade et ses environs.

Le projet du Stade Nicollin s’insère au cœur d’un écoquartier, et vient apporter à la zone un lieu culturel connecté rattaché au concept de “smart city”. Il proposera aux montpelliérains une offre multi-activité variée avec des événements sportifs et culturels, un hôtel, un musée, un établissement de santé, des bureaux... L’objectif étant de fournir une expérience originale “visiteur - spectateur – citoyen".

stade louis nicollin – ville connectée écologique
©metamorworks - Shutterstock

Le projet d’aménagement Ode à la Mer prévoit la réalisation d’un quartier décarboné qui favorise les espaces de pleine terre, nécessaires à la végétalisation et à la gestion des îlots de chaleur. En cohérence avec ses objectifs, la conception du Stade Louis-Nicollin est pensée durablement dans le but de limiter ses impacts sur l’environnement.

L’écoresponsabilité sera un guide dans le choix d’investissements, actions et manière d’exploiter le stade. Le Stade Louis-Nicollin appliquera une logique responsable autour de 4 thématiques : l’énergie, le climat, les déchets et l’eau.

Le Stade Louis-Nicollin a pour objectif d’obtenir les certifications BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) et BDO (Bâtiments Durables Occitanie) niveau argent, gages d’une construction écoresponsable.

Présentation officielle du projet

Où sera implanté le Stade Louis Nicollin ?

Ce stade sera le nouveau foyer du MHSC qui, actuellement installé au stade de la Mosson (qui doit être traité pour sa vulnérabilité aux inondations), migrera alors du côté de Pérols au sud de Montpellier, sur le site de la ZAC Ode à la Mer. Cette ZAC, à cheval sur les communes de Montpellier, Lattes et Pérols, est une opération d’aménagement et d'urbanisme visant à développer l’activité économique autour de la ligne 3 du tramway.

Elle accueille notamment des logements neufs dernière génération, de l’immobilier d’entreprise, des commerces et autres équipements publics. C’est notamment dans cette zone que se trouvent le Parc des Expositions de Montpellier et la salle de spectacle Sud de France Arena.

Où en est le projet du Stade Louis Nicollin ?

En janvier 2021 lors de l’annonce de cet ambitieux projet, le maire de Montpellier et le président du MHSC avaient annoncé une livraison du stade pour 2024. Or les travaux, qui étaient censés commencer début 2022, ne sont toujours pas en cours et la date de livraison a été repoussée jusqu’en 2026. Selon Laurent Nicollin, le chantier démarrera courant 2023.

Ce retard, le stade Louis Nicollin le doit notamment au contexte économique, à l’inflation et aux multiples reports de son permis de construire, qui n’a pas encore obtenu validation mais devrait être effectif au premier trimestre 2023. En effet, la hausse des prix des matériaux et de la construction, ainsi que celle des taux d’intérêts n’ont pas aidé. Le coût total du projet, à l’origine estimé entre 150 et 180 millions d’euros, a été réévalué entre 220 et 240 millions.

stade louis nicollin – cubes représentant une hausse
©Sichon - Shutterstock

En revanche, lors d’une conférence de presse le 16 février dernier à l’OIE (Observatoire de l’Immobilier d’Entreprise), le chargé de projet du nouveau stade a affirmé que la commercialisation des 40 000m² d’activités économiques avait débuté. Selon les informations relayées par La Tribune, c’est le groupe BNP Paribas Real Estate qui se charge de commercialiser ces espaces. Le constructeur du projet a également été désigné mais n’a pas encore été officiellement annoncé.

Au niveau de l’accès au complexe, la fréquence de service de la ligne 3 du tramway serait doublé, en plus de transports spéciaux qui seront mis en place pour desservir le nouveau stade.

Un stade qui ne fait pas que des heureux

Avec un projet urbain d’une telle envergure, il était évidemment à prévoir que cela ne fasse pas l’unanimité. En effet, une pétition a vu le jour il y a quelques mois pour sensibiliser le public et empêcher la construction du stade. Lancée par un habitant de la commune de Lattes, traversée par l’Avenue Georges Frêche où doit se situer le projet, la pétition n’a aujourd’hui guère plus que 256 signatures.

Elle a cependant donné naissance à un Collectif baptisé “Pour une Vie Paisible Contre le Stade”, qui compte plus de 200 adhérents et dont le porte-parole n’est autre qu’Alain Heyraud, le résident lattois qui a lancé la pétition. Au mois de février, ce collectif a saisi le Préfet de l’Hérault pour demander un moratoire sur le projet, arguant que la concertation publique avait été effectuée “à la va-vite" et que l’emplacement allait totalement congestionner la circulation dans la zone. Le collectif insiste pour obtenir des réunions publiques et faire valoir l’opinion des riverains.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur