Retour sur le célèbre quartier Antigone à Montpellier

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 09 septembre 2022

[ mis à jour le 09 septembre 2022 ]

SOMMAIRE

Surnommée “La Surdouée”, Montpellier surprend par bien des aspects. Toujours en quête de modernité, la ville cherche sans cesse à faciliter la vie de ses résidents tout en affichant une prestance qui la rend visible à l’échelle internationale.

Ce n’est pas pour rien qu’elle est la métropole française avec la meilleure croissance démographique ces dernières années. Son paysage urbain mêle architectures modernes et néoclassiques avec une volonté écologique forte. Le quartier Antigone représente l’aspiration de Montpellier à se démarquer des autres villes. Le projet a été un catalyseur pour l’expansion de la notoriété de la ville, de l’attractivité de celle-ci vis-à-vis du public et du développement de l’immobilier neuf à Montpellier.

Quartier Antigone à Montpellier : son histoire

C’est en 1977, lors de l’élection du maire Georges Frêche à la tête de la municipalité Montpelliéraine, que commence l’histoire du quartier Antigone. Ce quartier est la 1ère étape de la volonté d’urbanisation de la ville vers l’Est au bord de son fleuve, le Lez.

Georges Frêche étant lui-même historien de formation, il partage un certain goût pour l’antiquité et l’architecture classique romaine et grecque avec l’architecte catalan, Ricardo Bofill. À ce titre, il le missionne en 1978 pour concevoir le quartier Antigone.

La construction débutera alors en 1983 et durera quasiment 20 ans, jusqu’au début des années 2000, pour devenir le quartier que l’on connaît aujourd’hui.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34

Antigone dans son ensemble

Prolongement naturel de la Place de la Comédie, le quartier Antigone s’étend sur 900 mètres de long du centre commercial Polygone jusqu’à la rive du Lez.

D’ouest en est, on y trouve tout d’abord la Médiathèque d’Antigone Federico Fellini. Ce bâtiment imposant au design inspiré des Jardins suspendus de Babylone est situé sur la Place Paul Bec.

©trabantos - Shutterstock

En tournant le dos à la médiathèque, on entame le long chemin du quartier Antigone vers le Lez et la première étape est la Place du Nombre d’Or. Elle est entourée de bâtiments avec une architecture aux courbes gréco-romaines et de grandes arches en guise de passage. Au centre de celle-ci, une fontaine de jets d’eau jaillissant directement du sol grâce à un mécanisme souterrain rythme le paysage de la place.

©Leonid Andronov - Shutterstock

En traversant, l’arche à l’extrémité de la Place du Nombre d’Or s’ouvre sur la Place du Millénaire. Allée toute en longueur ornée d’arbres, cette place regorge de commerces et restaurants en rez-de-chaussée et d’appartements dans les étages. Le tout, bien sûr, toujours avec cette architecture propre à Ricardo Bofill.

©Kiev.Victor - Shutterstock

Au bout de celle-ci, en traversant la rue Léon Blum, on débouche sur une statue de Diane de Versailles. Celle-ci, à la manière d’une gardienne bien intentionnée, nous invite à passer sous une nouvelle arche majestueuse menant à la composition suivante : La Place de Thessalie. Avec ses airs de véritable Colisée lorsque l’on se tient en son centre, la Place de Thessalie accueille une fontaine avec des bustes de demi-dieux grecs, qui viennent ajouter une dimension mythologique au lieu.

©Picturereflex - Shutterstock

On la traverse ensuite, après avoir longé la Piscine Olympique Angelotti ouverte en 1996 et la Médiathèque Émile Zola, puis on débarque sur le clou du spectacle : la Place de l’Europe. Cette dernière arbore une architecture en arc de cercle bardée de colonnes gréco-romaines, donnant sur le Lez. À la manière d’un gigantesque stade antique de jeux olympiques, c’est une longue étendue piétonne engazonnée où trône au bout de l’allée la Victoire de Samothrace, célèbre sculpture hellénistique du IIème siècle av.J-C.

Crédit : © Aurélien Laforet - shutterstock

Derrière la sculpture se trouve la rive du Lez, de l’autre côté duquel siège la pièce finale de l’ensemble : l’Hôtel de Région de Montpellier, édifice imposant partageant la même inspiration de conception que tout le reste du quartier. Et pour cause, Ricardo Bofill faisait partie en 1985 du jury chargé de désigner l’architecte qui mènera le projet du nouvel Hôtel de Région. C’est “La Méridionale des Travaux” qui sera nommée pour mener à bien le projet, dont la construction s’étalera de 1986 à 1989. Aujourd’hui, le bâtiment ouvre chaque année ses portes au public lors de la foire aux associations, pour que les visiteurs puissent admirer la vue sur tout Montpellier.

© Umat34 - Shutterstock

Habiter dans le quartier Antigone à Montpellier : les avis

Lorsque l’on interroge les personnes vivant dans le quartier Antigone ou simplement de passage à Montpellier, la remarque qui revient le plus souvent est : “l’architecture est originale et incroyable”. Les montpelliérains sont satisfaits d’avoir un quartier piéton aéré parfait pour les balades, qui plus est bien desservi par les transports.

L’emplacement du quartier est idéal, à deux pas du centre historique de Montpellier, il suffit de traverser le centre commercial Polygone pour déboucher sur la Place de la Comédie et profiter des commerces et restaurants du coin. Antigone s’impose comme un lien entre le centre de Montpellier et le Lez.

“Débuté sous l'impulsion de Georges Frêche, ce quartier est emblématique de l'ADN de Montpellier. Conçu par l'architecte catalan Ricardo Bofill, le site part de l'Hôtel de Région, se poursuit sur l'esplanade de l'Europe, file entre les bâtiments d'inspiration néoclassique et aboutit au niveau du centre commercial Polygone. Il mêle commerces, habitations et points d'intérêts avec équilibre. Si ces traits inspirés de la Grèce Antique étonnent, ils sont intégrés avec douceur dans la ville. Quartier de bonnes adresses et de balades, il est fréquenté à toute heure.”

Le Petit Fûté

L’immobilier neuf à Antigone

Avec le succès du quartier et du développement de l’urbanisation montpelliéraine le long du Lez, c’est donc en toute logique que les promoteurs immobiliers se sont bousculés pour y construire des programmes neufs. Ainsi, ils peuvent associer l’esprit à la fois moderne et antique du quartier avec des programmes dans l’ère du temps, soucieux des règlementations thermiques et de la consommation énergétique.

Du studio au T5, toutes les typologies d’appartements neufs sont apparues dans le quartier grâce aux nombreux programmes immobiliers neufs sortis de terre ces dernières années. À deux pas de la Place de la Comédie, regorgeant de verdure, proche des commerces comme des écoles et facilement accessible en transports, le quartier Antigone s’impose réellement comme l’un des quartiers les plus attractifs de la ville de Montpellier.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34
Partager sur