Montpellier se met à la construction de bois

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Caroline Tison" Caroline Tison

le 20 août 2020

SOMMAIRE

La construction en bois présente comme avantage de mettre l’environnement au service des habitations et inversement. Les rythmes de plantation et de récolte sont accélérés, tandis que les habitations en bois bénéficient du fonctionnement de la photosynthèse, émettant de l’oxygène tout en capturant le carbone. L’oxygène est alors relâché dans les logements et les émissions de CO2 se voient divisées par deux !

Si l’on considère que le secteur du logement et du BTP est responsable de plus de 25 % des émissions totales de CO2, le bois apparaît comme un matériau particulièrement intéressant pour lutter contre le réchauffement climatique.

Dans le sud de la France, la filière bois se développe, particulièrement au niveau de l’immobilier neuf à Montpellier.

© Picturereflex on Shutterstock

La construction bois à Montpellier : L’archipel urbain éco-engagé So Wood

Le projet So Wood

Le projet So Wood, c’est 10.121 mètres carrés de plancher, répartis en six bâtiments et sur neufs étages. Au rez-de-chaussée, ce sont 800 m² de surfaces commerciales qui ont été imaginées, et au premier étage, également 800 m² destinés à des bureaux. La construction bois montpelliéraine So Wood se compose par ailleurs de 105 logements (du 2 pièces au 5 pièces), dont 10 ont été prévus en prêt social de location accession. 16 appartements neufs doivent être à des tarifs abordables (les premiers mis sur le marché), et 5 seront des logements ateliers de type Small Office Home Office (SOHO). L’ensemble immobilier neuf sera situé au sein de la ZAC République, dans le quartier de Port-Marianne, avenue Raymond-Dugrand.

Philippe Bonon (A+ Architecture) et Brigitte Hellin (cabinet Hellin-Sebbag), architectes en charge du projet, sont soutenus par trois constructeurs : REI Habitat, Icade et Kalelithos, tous trois professionnels de l’immobilier neuf à Montpellier.

Sur 100 places de parking dédiées au bâtiment de bois, 19 seront réservées aux bureaux et commerces. Les 81 logements libres proposeront des prix situés entre 4.800 € et 5.700 € le mètre carré (parking inclu). Pour ce qui est des 16 logements neufs abordables, le prix du mètre carré s’élève à 2.850 €. Le chiffre d’affaire annoncé par les constructeurs de ce programme est estimé à 40 millions d’euros TTC.

La filière bois au cœur du projet de construction à Montpellier

« So Wood, ce sera 100 % des façades bois, 100 % des toitures en pentes en structures bois, et 40 % des planchers en bois. Le reste sera en béton, des isolants biosourcés sont à l'étude. L'objectif est d'atteindre les labels les plus performants du bâtiment. »

Brigitte Hellin - architecte au cabinet Hellin-Sebbag

Engagé sur le plan environnemental, le bâtiment sera le 1er projet proposant des bureaux et des logements sur plus de deux étages à avoir été pensé en construction bois à Montpellier.

« Nous allons déposer le permis de construire en mars, lancer la commercialisation en juin et démarrer les travaux au 1er trimestre 2021 pour une livraison avant l'été 2023. Les plus beaux logements sont travaillés en co-conception avec la start-up montpelliéraine Yvivre et une dizaine d'acquéreurs déjà engagés. Nous allons également promouvoir en coworking tout ou partie des 800 m² de bureaux avec Bureaux & Co, favoriser les mobilités douces avec des locaux à vélos ajourés en grand nombre, mettre en place une conciergerie connectée, et prévoir un local en commun pour tous les occupants. »

Emmanuel Aubertin - directeur régional d’Icade

So Wood est une construction à l’ossature mixte entre bois et béton, avec des menuiseries en bois et en alu et des cloisons phoniques. Bénéficiant du label Bâtiment Bas Carbone ainsi que du label Bâtiment Durable d’Occitanie, la livraison de ce programme immobilier est prévue pour avant l’été 2023, avec une commercialisation imminente.

Pour acheter un appartement au sein de cette construction bois à Montpellier, il faudra débourser 256.000 € pour une surface de 60 m².

Des espaces végétalisés au cœur de la ville de Montpellier

Engagé en faveur de l’environnement et de la préservation de la biodiversité sur demande de la SERM, So Wood s’organisera autour d’un îlot de fraîcheur central, comprenant des jardins partagés, une petite place, des espaces de jeux et un jardin plus sauvage. Les cinq espaces paysagers seront accessibles depuis l’extérieur, afin que les habitants du quartier puissent profiter de cet espace unique et de cette promenade végétalisée. Conçus en « gradins » du sud au nord, les bâtiments laisseront entrer la lumière. De leur côté, les toitures seront actives : végétalisées, habitées ou aménagées en terrasses.

Implantée au sein du quartier Port Marianne à Montpellier, la construction bois So Wood est proche de tous les commerces, de la Halle du Lez et du centre historique. À proximité des transports en commun, le secteur est également connecté au réseau de pistes cyclables et aux voies vertes de Montpellier.

So Wood se situe près de la Mairie de Montpellier et du Nuage, village santé imaginé par Philippe Stark. Toutefois, So Wood se trouve aussi tout près de l’arbre Blanc, autre bâtiment d’exception à Montpellier ayant été élu en 2020 comme “le plus bel immeuble du monde”.

© Boulenger Xavier on Shutterstock

La construction bois locale à Montpellier redynamisée

Les producteurs de bois locaux à Montpellier mis à contribution

Le constructeur parisien REI Habitat continue avec le projet So Wood à fédérer et encourager la filière bois locale. Écologique, le matériau bois est bas carbone. En tout, 80 % du bâti So Wood sera en bois (100 % en ce qui concerne les façades). Le bois utilisé sera directement issu des productions locales situées dans le Tarn et l’Hérault (entreprise Pistre et fils et Structure Bois), pour une traçabilité totale des matériaux.

Au travers de ces différentes démarches, le projet tend à obtenir plusieurs certifications HQE ainsi qu’un label BBC. L’objectif est « une contribution à la décarbonisation, un coût de chauffage très réduit, un confort d'usage thermique (été comme hiver) et hygrométrique, une faible production de déchets et la propreté de la phase chantier avec un réemploi des matériaux de chantier via la filiale Cycle Up de Icade, et la dynamisation de la filière d'approvisionnement bois locale (des accords ont été passés avec la communauté de communes des Hauts cantons de l'Hérault, NDLR) ». Et les constructeurs engagés sur So Wood savent de quoi ils parlent : Kalelithos travaille le bois depuis des années, REI Habitat en a fait l’un de ses matériaux « phares » et Icade a déjà livré 4 projets bois (plus 6 en cours).

La contrepartie ? Le bois entraîne un certain coût. « La construction bois constitue un surcoût significatif car les filières ne sont pas encore dimensionnées et on est dans une exploration réglementaire et interprétable, concède Emmanuel Aubertin. Mais notre objectif, chez Icade, est de réaliser toutes nos constructions en bois d'ici cinq à huit ans. »

La Tiny House à Montpellier

Autre construction en bois qui commence à apparaître à Montpellier : la tiny house. Plus confortable qu’une caravane et plus minimalisme qu’une maison classique, la tiny house est une mini-maison écologique et autonome. Compris entre 10 m² et 45 m², ce type d’habitat original séduit les personnes dont l’écologie est une préoccupation primordiale.

© James Frid on Pexels

Pouvant être déplacée, l’ossature bois de la tiny comporte une isolation thermique optimale, à condition qu’elle soit bien réalisée. L’isolation doit être faite en tout premier lieu au niveau de la toiture, partie la plus exposée aux déperditions. Les isolants doivent être appliqués au niveau du plancher et des rampants. Aussi, l’isolation doit être effectuée au niveau des murs, à l’extérieur de la tiny afin d’éviter la perte d’espace à l’intérieur et pour traite un maximum de ponts thermiques. Enfin, pour supprimer ces derniers, l’isolation des sols de la tiny house est obligatoire en ce qui concerne les constructions neuves. Elle est aussi bénéfique pour éliminer les problèmes d’humidité.

À Montpellier, le constructeur Occi’Tiny réalise des micro-maisons de 4 à 7 mètres de longueur, avec une ou deux mezzanines, en ossature bois.

Le prix d’une maison tiny en bois peut varier entre 15.000 € et 50.000 € en fonction du modèle et du projet : maison clé en main, auto-construction ou achat de la coque seule.

En ce qui concerne une maison tiny fixe en ossature bois, c’est la loi ALUR qui encadre ce type de logement. Il faudra donc veiller à respecter la charte de salubrité et de raccordements au réseau de Montpellier. Pour les maisons de plus de 20 m², un permis de construire est obligatoire.

Pour une maison tiny mobile d’ossature bois, il faut savoir qu’il n’est pas possible de s’installer plus de 3 mois par an sur un même terrain, et ce, même si le terrain appartient à l’occupant.

SOURCES
  • La construction en bois : une tendance économique et écologique - Habx Blog
  • Immobilier neuf : Yvivre lance une solution digitale d’habitat collaboratif - La Tribune
  • Bureaux & Co implante du coworking à Perpignan - La Tribune
  • La Mantilla : un programme de 50 M€ sorti de terre - La Tribune
  • So Wood à Montpellier : les promesses d’un projet immobilier bois inédit - La Tribune
  • Des SOHOs pour le projet immobilier So Wood - Hérault Juridique & économique
  • Montpellier : So Wood, un projet immobilier où le bois est roi - Actu.fr
Partager sur