Feu vert pour la mise en place de la ZFE à Montpellier

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 22 juin 2022

[ mis à jour le 24 juin 2022 ]

SOMMAIRE

Montpellier Méditerranée Métropole met en place dès le 1er juillet 2022 une Zone à Faibles Émissions (ZFE). Les véhicules à moteur les plus polluants auront l’interdiction de circuler dans le périmètre défini, à savoir 11 communes de la métropole. Cette première phase progressive se prolongera jusqu’en 2026 où la ZFE sera applicable à toute l’agglomération montpelliéraine. En région Occitanie, seule la métropole de Toulouse a d’ores et déjà mis en place une ZFE.

Cette Zone à Faibles Émissions devrait donner un second souffle à la métropole qui étouffe sous la pollution liée au trafic routier. L’objectif d’ici 2028 est d’autoriser la circulation uniquement aux véhicules électriques, hybrides rechargeables et roulant à l’hydrogène. Pour anticiper le coup, l’installation de bornes de recharge devient une prestation par défaut dans la construction d’un programme immobilier neuf à Montpellier.

Avant le lancement de la 1ère phase, on fait le point sur tous les critères qui dessinent les contours de la ZFE.

Qu’est-ce qu’une Zone à Faibles Émissions (ZFE) ?

© Alseenrodelap.nl - Elco – Shutterstock

Les oxydes d’azote et les particules fines sont les 2 principaux polluants émis par le trafic routier. Dans la plupart des grandes métropoles françaises, les seuils réglementaires fixés par l’Europe ne parviennent pas à être respectés. Afin de lutter contre la pollution routière, une loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte (loi TECV) a été promulguée en 2015. Elle permet aux communes de disposer de solutions afin de réguler ce fléau.

Parmi les leviers dont disposent les collectivités, il y a les ZFE ou autrement dit les Zones à Faibles Émissions. Il s’agit d’un périmètre bien défini dans lequel la circulation des véhicules les plus polluants est limitée ou interdite selon des plages horaires. Pour différencier le niveau de pollution des véhicules, les ZFE tiennent compte des vignettes Crit’Air.

Montpellier Méditerranée Métropole fait partie des territoires les plus touchés par la pollution émanant du trafic routier. Accueillant plusieurs milliers de nouveaux habitants par an, les principaux axes sont de plus en plus saturés ce qui provoque une forte dégradation de la qualité de l’air. Chaque année, on constate 40 000 décès suite à une exposition trop élevée en ozone, dioxyde d’azote et particules fines.

Après la gratuité des transports, la dernière solution pour faire prendre conscience aux habitants de la métropole de la gravité de la situation est de mettre en place une ZFE à Montpellier et d’interdire la circulation aux véhicules rejetant le plus de gaz nocifs.

ZFE Montpellier : quel est le périmètre ?

La première phase de la ZFE sera lancée le 1er juillet 2022. Elle se poursuivra jusqu’en 2026 pour le début de la seconde phase qui s’étendra à l’ensemble des 31 communes de la métropole. Pour l’heure, seules les localités limitrophes à Montpellier seront concernées par le dispositif, à savoir :

Pour savoir où commence la ZFE, l’entrée sera indiquée par des panneaux de signalisation avec les catégories de vignettes Crit’Air autorisées à circuler librement.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34

ZFE Montpellier : comment va-t-elle être déployée ?

Avec la ZFE, la métropole de Montpellier souhaite frapper un bon coup. Dès le 1er juillet 2022, les véhicules sans vignette Crit’Air ne pourront pas circuler dans les communes du périmètre de la ZFE. Tout comme les voitures immatriculées avant le 1er janvier 1997, les utilitaires avant octobre 1997 et les poids-lourds et bus mis en circulation avant le 1er octobre 2001.

Tous les ans, il y aura de nouvelles restrictions pour ne laisser en circulation à horizon 2028 que les véhicules vignette Crit’Air Verte et 1. Rassurez-vous, la transition se fera progressivement avec des phases assouplies pour laisser le temps aux usagers de s’y conformer.

© Montpellier 3M

Bien qu’ils soient dans le périmètre de la ZFE, certains axes routiers et sites seront dérogatoires de 2022 à 2025. C’est le cas notamment des autoroutes, de quelques routes nationales et métropolitaines, des parkings relais et de certains parcs d’activités.

Quels sont les véhicules autorisés à circuler dans la ZFE à Montpellier ?

La ZFE à Montpellier sera applicable 7j/7 et 24h/24 à tous les types de véhicules motorisés : deux-roues, voitures, utilitaires, bus, camions et poids-lourds. Toutefois, des dérogations permanentes ou temporaires pourront être accordées par la métropole à certains véhicules spécifiques. À titre d’exemple, les véhicules de secours, de police, de gendarmerie, de collection, militaires et agricoles bénéficieront d’une dérogation permanente.

Les dérogations temporaires seront quant à elles accordées après une étude détaillée. Seront concernés les véhicules des particuliers et des professionnels n’ayant pas d’équivalent en vignette Crit’Air 1 ou 0 comme c’est le cas pour les gros engins (camions bennes, bétonnières, frigorifiques). Les véhicules servant aux fêtes foraines ou convois exceptionnels pourront aussi avoir une dérogation temporaire de courte-durée.

Enfin, les petits rouleurs, ceux qui parcourent moins de 8 000 km/an pourront faire une demande de dérogation auprès de la métropole afin de circuler librement dans la ZFE de Montpellier.

Les sanctions en cas de non-respect

Jusqu’à la fin de l’année 2022, les contrôles et sanctions devraient être assouplis. Cette phase dite “pédagogique” aura essentiellement pour but d’informer les usagers et de les encourager à changer leur comportement d’automobilistes, au lieu de les verbaliser.

Par la suite, place à la tolérance 0. En cas de non-respect de ces restrictions de circulation, un conducteur d’une voiture ou d’un deux-roues sera passible d’une amende forfaitaire de 68 €, majorée à 180 € si elle n’est pas régularisée dans les 45 jours suivant l’infraction. Pour les conducteurs de poids-lourds et de bus, l’amende peut monter jusqu’à 135 €, majorée à 375 € après 45 jours.

Effective en permanence, la ZFE à Montpellier s’appliquera également pour le stationnement. Être garé dans une Zone à Faibles Émissions peut être verbalisable de la même manière que frauder en apposant une vignette Crit’Air qui ne corresponde pas au véhicule. L’amende sera de 135 €, majorée à 375 €.

La vignette Crit’Air : le passe-droit

© GERARD BOTTINO – Shutterstock

Avoir sa vignette Crit’Air apposée sur le pare-brise de son véhicule est le précieux sésame pour pouvoir circuler librement dans la ZFE de Montpellier. Les vignettes sont au nombre de 6 : de 1 à 5, ainsi que la vignette Crit’Air Verte dédiée aux véhicules 100 % électriques ou fonctionnant à l’hydrogène. Plus le numéro de certificat est haut, plus le véhicule rejette des gaz polluants. Pour savoir à quelle vignette correspond votre véhicule, cliquez ici.

Obtenir sa vignette Crit’Air

La demande de vignette Crit’Air se fait par internet, directement sur le site officiel du gouvernement : www.certificat-air.gouv.fr. Il vous suffit de remplir les informations vous concernant et concernant le véhicule à certifier puis de régler la somme de 3,70 € (par véhicule). Il faudra simplement vous munir de votre certificat d’immatriculation.

Attention aux sites frauduleux et malveillants. Le site officiel se reconnait par la présence du logo du ministère et de la fin de l’URL se terminant par “.gouv.fr”.

Les alternatives à l’usage de la voiture

Tramway à Montpellier © Tramway à Montpellier © Olgysha via Shutterstock

Véritablement ancrée dans la transition écologique, Montpellier Méditerranée Métropole tient à apporter à ses habitants des solutions concrètes afin de lutter contre la pollution engendrée par le trafic routier et les embouteillages. Sa volonté est de changer le comportement des usagers en les convertissant aux transports en commun et aux mobilités douces.

Pour cela, elle investit sans compter sur la diversification et l’accessibilité de son réseau. D’ici fin 2023, tous les transports publics seront gratuits pour tous les habitants de la métropole 24h/24 et 7j/7. En 2025, la 5ème ligne de tramway sera mise en service, traversant la ville du nord à l’ouest. 5 nouvelles lignes de bustram seront également déployées.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34
Partager sur