Quelles tendances pour le crédit immobilier en 2024 ?

Temps de lecture estimé à environ 10 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 20 février 2024

[ mis à jour le 20 février 2024 ]

SOMMAIRE

En ce début 2024, le marché du crédit immobilier semble enfin reprendre sa respiration après une période tumultueuse marquée par des taux d'intérêt en hausse et une accessibilité réduite pour de nombreux aspirants propriétaires. L'année précédente, caractérisée par une prudence accrue des banques et des conditions d'emprunt devenues plus strictes, avait laissé entrevoir peu d'espoir pour les acheteurs. Cependant, les récentes évolutions économiques et décisions des instances financières apportent un vent d'optimisme sur le marché du crédit immobilier.

Ces deux premiers mois de 2024 ont révélé une tendance encourageante : une légère baisse des taux d'intérêt, rendant l'accès à la propriété plus abordable pour un plus grand nombre de ménages. Cette évolution favorable est le fruit de plusieurs facteurs, notamment les politiques monétaires adoptées par les banques centrales européennes et une concurrence accrue entre les établissements de crédit, désireux d'attirer de nouveaux clients dans un contexte économique en amélioration.

Nous essaierons ici d’analyser les mécanismes derrière cette baisse des taux d'intérêt et d'explorer les perspectives qu'elle ouvre pour les acheteurs en 2024. En s'appuyant sur des données récentes, des témoignages d'experts et des statistiques clés, nous ferons également un point plus local sur la situation du crédit immobilier à Montpellier. Peut-être est-ce le début d'une ère plus favorable pour les acheteurs ?

Crédit immobilier 2024 : Quelle est la situation actuelle ?

L'année 2023 a été marquée par une série de défis pour les aspirants propriétaires en France. Les taux d'intérêt sur les crédits immobiliers, après avoir atteint des sommets inédits, ont considérablement restreint l'accès à la propriété pour bon nombre de Français. Cette période difficile a vu une diminution notable de la capacité d’emprunt (et par conséquent du nombre de transactions immobilières), mettant en péril le rêve immobilier de plusieurs ménages.

Cependant, à l’entame de l’année 2024, le marché du crédit immobilier montre des signes de rémission. Les taux, qui avaient grimpé jusqu'à des niveaux préoccupants (environ 5%), ont commencé à fléchir, offrant un souffle de soulagement aux acheteurs potentiels. En moyenne, les taux pour les prêts sur 15 ans se sont établis autour de 3,9 %, tandis que ceux sur 20 ans ont légèrement baissé à 4,1 %. Cette détente des taux d'intérêt est le résultat d'une concurrence renouvelée entre les banques, désireuses d'attirer à nouveau les emprunteurs dans un contexte économique en mutation.

Cette évolution favorable est d'autant plus significative qu'elle intervient après une période particulièrement ardue, où la distribution de crédits immobiliers avait plongé, reflétant une prudence accrue des établissements bancaires face à un environnement économique incertain. Les critères d'octroi de prêts s'étaient durcis, excluant de fait un nombre important de candidats à l'achat d’un bien immobilier.

credit immobilier 2024 montpellier – un couple récupère les clés de leur nouvel appartement
© fizkes - shutterstock

L'année 2024 s'annonce donc sous de meilleurs auspices pour le marché du crédit immobilier. Les experts, s'appuyant sur les tendances actuelles, anticipent une poursuite de la baisse des taux, ce qui pourrait redynamiser le secteur immobilier. Cette perspective est d'autant plus encourageante que les banques semblent désormais plus enclines à prêter, stimulées par les prémisses d'une reprise économique et par la nécessité de soutenir un marché immobilier en quête de relance.

Les facteurs influençant la baisse des taux en 2024

La tendance à la baisse des taux d'intérêt immobilier en 2024 ne s'explique pas par un seul facteur, mais plutôt par une convergence de dynamiques économiques et politiques. Au cœur de ces dynamiques se trouve la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de maintenir ses taux directeurs à leur niveau actuel. Cette décision, loin d'être isolée, reflète une stratégie délibérée visant à stabiliser l'économie européenne dans son ensemble, tout en offrant un environnement propice à une reprise du secteur immobilier.

Influence de la concurrence bancaire

La concurrence entre les banques joue également un rôle important dans la détermination des taux d'intérêt. En quête de nouveaux clients, les établissements bancaires se livrent à une véritable bataille tarifaire, proposant des conditions de prêt de plus en plus attractives.

Cette compétition accrue est bénéfique pour les emprunteurs, qui se trouvent en position de force pour négocier des taux plus bas. La reprise de la distribution de crédit immobilier, observée en décembre 2023/début 2024, témoigne de cette volonté des banques de stimuler le marché par des offres compétitives.

Politiques internes et dispositifs de soutien

Les politiques internes des banques, influencées par les directives de la BCE, mais aussi par leur propre analyse du marché, contribuent à assouplir les conditions d'accès au crédit. Depuis quelques années, les régulations interdisaient aux banques de prêter au-delà de 25 ans. Or, cette interdiction a été récemment levée et les établissements bancaires se remettent déjà à proposer des prêts sur 27 à 30 ans.

En parallèle, des dispositifs de soutien innovants, tels que ceux proposés par certaines filiales bancaires spécialisées dans le financement immobilier, offrent des solutions originales pour faciliter l'accès à la propriété. Ces initiatives, souvent soutenues par des partenariats avec les employeurs, permettent de diversifier les options de financement disponibles pour les acheteurs.

Impact prévu sur les taux immobiliers

L'ensemble de ces facteurs converge vers une prévision optimiste pour 2024 : une baisse progressive mais soutenue des taux d'intérêt immobilier. Les experts anticipent que cette tendance bénéficiera à l'ensemble du marché, en augmentant le pouvoir d'achat immobilier et en rendant l'accès à la propriété plus abordable pour un plus grand nombre de ménages. Cette évolution des taux est perçue comme un signe encourageant de la reprise économique, mais aussi comme le résultat d'une politique monétaire et bancaire adaptée aux défis actuels.

credit immobilier 2024 montpellier – 3 cubes avec des pictogrammes signifiant la baisse des taux de credit
(c) SergeiShimanovich - shutterstock

Ce qu’on attend du marché du crédit immobilier en 2024

L'année 2024 s'annonce bien pour le crédit immobilier et les futurs acheteurs, marquée par des perspectives et prévisions globalement optimistes. Les spécialistes du secteur, s'appuyant sur les tendances actuelles et les politiques économiques en place, anticipent une évolution favorable des conditions d'emprunt, qui devrait avoir un impact significatif sur le marché immobilier dans son ensemble.

Baisse des taux et impact sur la solvabilité

La baisse progressive des taux d'intérêt, amorcée en début d'année, devrait se poursuivre, rendant l'emprunt plus accessible pour un nombre croissant de ménages. Cette évolution est particulièrement bénéfique pour les primo-accédants et les investisseurs, qui verront leur capacité d'emprunt augmenter, facilitant ainsi la réalisation de leurs projets immobiliers.

Les prévisions suggèrent que les taux pourraient passer sous la barre des 3,50 % d’ici l’été 2024, voire atteindre 3 % en fin d'année (source : MeilleurTaux), des niveaux particulièrement attractifs pour les acheteurs.

Volume des transactions immobilières

L'assouplissement des conditions de crédit va indubitablement stimuler le volume des transactions immobilières. Après la chute des ventes historique de –21% sur l’année 2023 (source : MeilleursAgents), ce début 2024 est une bouffée d’air frais pour le secteur.

Avec des taux plus bas, l'achat immobilier redevient une option viable pour de nombreux Français qui avaient dû mettre leurs projets en pause face à la hausse des taux précédente. Cette dynamique devrait donc entraîner une augmentation de la demande, contribuant à un regain de dynamisme du marché immobilier.

Nouvelles opportunités pour les primo-accédants et les investisseurs

Les conditions plus favorables du marché du crédit ouvrent de nouvelles opportunités pour les primo-accédants, qui peuvent désormais envisager l'achat d'un bien immobilier comme une option réaliste. De même, les investisseurs, attirés par les taux bas et les perspectives de valorisation à long terme, pourraient se montrer plus actifs, contribuant ainsi à la diversification et à la dynamisation du marché.

La situation du crédit immobilier à Montpellier

Dans l’Hérault, La Surdouée se distingue par des conditions de crédit immobilier particulièrement avantageuses en ce début d'année 2024, offrant une opportunité notable pour ceux désirant acheter ou investir dans la région. En effet, les taux de crédit immobilier à Montpellier et dans l'ensemble de l'Occitanie-Languedoc-Roussillon se révèlent inférieurs à la moyenne nationale pour ces deux premiers mois de l’année, avec des valeurs attractives qui stimulent l'accessibilité à la propriété. Voici les taux de crédit immobilier à Montpellier pour le mois de février 2024 (moyenne de plusieurs sources) :

Pour rappel, en novembre 2023 les taux moyens dans la région s’élevaient à 4.24% pour les prêts sur 15 ans, 4.42% sur 20 ans et 4.51% sur 25 ans, soit une baisse qui va de 34 à 45 points en 3 mois. Cette baisse notable des taux de crédit est particulièrement bienvenue à Montpellier, où le marché immobilier est particulièrement tendu et compétitif.

credit immobilier 2024 montpellier – la place de l'opéra à Montpellier
©fredP - Shutterstock

Une métropole attractive même en période de crise

Par ailleurs, contrairement à d'autres grandes métropoles françaises comme Toulouse, Bordeaux, ou Lyon, Montpellier a été une des rares villes à constater une légère augmentation de ses prix immobiliers de +2,1% au début de l'année. Cette évolution des prix va à l'encontre de la tendance générale à la baisse observée sur le reste du territoire, soulignant l'attractivité et la dynamique spécifique du marché immobilier montpelliérain.

Un succès qui a encore été complimenté cette année avec le classement de Montpellier en 2ème position des métropoles les plus attractives de France selon le baromètre Arthur Loyd.

« La capitale du Languedoc impressionne par sa vitalité démographique et sa capacité à attirer des populations, notamment jeunes. Un vivier de talents qu’elle sait former, comme en témoigne son taux élevé de diplômés de l’enseignement supérieur.

Les nombreuses entreprises qui animent le marché de l’immobilier professionnel peuvent enfin compter sur un bassin d’emplois important, de même que sur une offre de bureaux neufs satisfaisante. »

Arthur Loyd

Montpellier est reconnue pour son cadre de vie séduisant et son développement urbain soutenu, des atouts qui continuent d'attirer une large palette d'acheteurs. Le marché immobilier y est très tendu, avec des prix relativement élevés au vu de la demande soutenue, mais c’est à s’y attendre d’une métropole aussi dynamique.

Sur les 3 dernières années, le mètre carré à Montpellier a enregistré une hausse de +13%, mais a légèrement baissé sur un an. Aujourd’hui, acheter un logement à Montpellier coûte en moyenne 3617€/m² (Source : Capital Immobilier).

2024, l’année pour acheter à Montpellier ?

La baisse des taux de crédit amorcée en 2024 offre donc des conditions d'emprunt plus favorables pour une diversité d'acheteurs, qu'il s'agisse de primo-accédants, d'investisseurs locatifs, ou de personnes en quête d'une résidence secondaire. En plus des prévisions encourageantes pour l’année, des dispositifs d’aide à l’accession à la propriété sont en place dans la métropole afin de permettre à plus de foyers de devenir propriétaires.

La prolongation et les récentes modifications du PTZ ont notamment ouvert le dispositif à plus de potentiels acheteurs, et d’autres mécanismes comme le Bail Réel Solidaire (BRS) ou l’accession à prix maîtrisés ont été renforcés dans le même objectif.

En somme, 2024 est peut-être l’année pour obtenir un crédit immobilier à Montpellier et devenir propriétaire dans des conditions d’accès plus favorables que ces 3 dernières années. Cela peut être une opportunité unique pour les acheteurs et les investisseurs, leur offrant la possibilité de concrétiser leurs projets immobiliers dans l'une des villes les plus dynamiques et attrayantes de France, et ce, en profitant du contexte économique d’un secteur en pleine remontada.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur