Montpellier réinvente l'urbanisme en mettant l’art au cœur de chaque nouveau projet immobilier

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 21 novembre 2023

[ mis à jour le 21 novembre 2023 ]

SOMMAIRE

Dans une démarche audacieuse et avant-gardiste, la ville de Montpellier s'engage dans un projet qui redéfinit le paysage urbain et culturel de la métropole. Une nouvelle mesure, unique en France, vient d'être adoptée, stipulant que chaque nouveau projet immobilier dans la ville doit désormais intégrer une œuvre d'art originale. Cette initiative, qui vise à transformer Montpellier en un véritable « musée à ciel ouvert », marque un tournant significatif dans la manière dont l'art et l'urbanisme peuvent coexister harmonieusement.

Cette décision, née de la volonté de la Métropole de Montpellier, reflète une vision ambitieuse : celle de fusionner l'esthétique et le fonctionnel, tout en enrichissant l'expérience urbaine des habitants et des visiteurs.

En imposant l'intégration de l'art dans le tissu même de ses nouveaux bâtiments, Montpellier ne se contente pas de promouvoir la beauté et la créativité ; elle pose également un acte fort en faveur de l'accessibilité culturelle et de la valorisation des artistes. Cette initiative place la ville au cœur d'une réflexion contemporaine sur le rôle de l'art dans l'espace public et sur la manière dont l'architecture peut devenir un vecteur d'expression artistique. Décryptage.

Montpellier, ville de culture

Cette initiative est le fruit d'une réflexion mûrie par les responsables de la Métropole de Montpellier, en pleine expansion démographique et culturelle. En effet, Montpellier est candidate pour l’élection de la Capitale Européenne de la Culture en 2028 et cette initiative a été imaginée dans ce contexte.

L'origine de cette mesure innovante à Montpellier trouve ses racines dans une volonté de faire rayonner la ville et sa culture à l’international en repensant l'interaction entre l'urbanisme et l'art contemporain. L'idée centrale est de faire de la ville un espace où l'art ne se limite pas aux galeries et musées, mais s'infiltre dans le quotidien des habitants à travers l'architecture et les espaces publics.

Cette politique s'inscrit également dans un contexte plus large de valorisation de l'art et de la culture au sein des villes. Elle s'aligne sur des tendances mondiales où l'art urbain, les installations publiques et les collaborations entre artistes et architectes gagnent en popularité.

Montpellier, reconnue pour son dynamisme et son ouverture culturelle, cherche à travers cette mesure à renforcer son image de ville moderne et créative. Il y a une volonté d’enrichir l'expérience urbaine de ses résidents et attirer des visiteurs en quête de nouveauté et de découverte culturelle.

œuvre d’art immobilier montpellier – la fontaine de la place de la Comédie
©fredP - Shutterstock
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Associer l’art à l’immobilier neuf à Montpellier

C’est en février 2022 que la clause a été ajoutée au cahier des charges des promoteurs, lors de l’attribution par Montpellier Méditerranée Métropole de 100 lots en vue de construire 8000 logements abordables. La clause imposée aux promoteurs immobiliers est à la fois spécifique et ambitieuse, définissant clairement les exigences et attentes. Selon cette nouvelle directive, chaque programme immobilier neuf à Montpellier doit intégrer une œuvre d'art originale.

Cette mesure concerne tous les types de projets, qu'ils soient à vocation sociale, commerciale ou résidentielle, assurant ainsi une diffusion large et variée de l'art dans différents quartiers et contextes urbains. Elle vient renforcer la charte “1 immeuble, 1 œuvre" qui date de 2015 en ajoutant une composante obligatoire à celle-ci.

C’est le Comité d’Orientation et de Pilotage Artistique pour la Qualité des Œuvres (COPAQO) qui se chargera de faire appliquer la mesure et de valider les œuvres sélectionnées par les promoteurs. Le comité est composé d'experts en art contemporain, d'architectes, d'urbanistes et de représentants du secteur immobilier, garantissant ainsi une diversité de perspectives et d'expertises dans le processus de sélection. Le Copaqo veille à ce que les œuvres choisies soient non seulement esthétiquement plaisantes, mais aussi pertinentes dans leur contexte architectural et social.

Un aspect crucial de cette réglementation est le critère financier. Le budget alloué à l'œuvre d'art doit représenter au moins 1% de la valeur de la charge foncière du lot, avec un minimum fixé à 10 000 euros. Cette disposition financière assure que l'investissement dans l'art soit proportionnel à l'ampleur du projet immobilier, tout en garantissant un soutien significatif aux artistes et à la création artistique.

«Actuellement, la vingtaine de projets validés vont de 15.000 à plus de 100.000 euros, avec une répartition équitable entre des œuvres proposées par des artistes jeunes et des talents confirmés, et entre ceux présents localement et ceux actifs aux niveaux national et international»

Numa Hambursin, Directeur du COPAQO et du musée Mo.Co (Montpellier Contemporain)

La clause prévoit également que les œuvres d'art restent dans les collections publiques de la métropole, ce qui contribue à enrichir le patrimoine culturel de la ville. Les œuvres peuvent prendre diverses formes, allant de sculptures à des installations de street art, en passant par des fresques ou d'autres expressions artistiques. Elles seront principalement installées dans des espaces communs ou visibles depuis l'espace public, rendant l'art accessible à tous et intégrant l'esthétique dans l'expérience quotidienne des habitants et des visiteurs. On attend une centaine d’œuvres dans les projets d’opérations immobilière d’ici 2026.

Pour le moment, on peut déjà citer une installation d’Elisa Fantozzi sur un programme qui sortira de terre dans le quartier Port-Marianne, ou encore le château de Tremblay qui accueille une fontaine réalisée par Hélène Delprat.

œuvre d’art immobilier montpellier – une artiste de rue pose devant son oeuvre
© Viktor Gladkov - shutterstock

Impact sur le secteur immobilier Montpellierain

L'introduction de cette mesure culturelle pour les programmes neufs à Montpellier représente un changement de taille dans l’immobilier local. Les promoteurs immobiliers, habitués à se concentrer principalement sur les aspects fonctionnels et économiques de leurs projets, sont désormais confrontés à un nouveau défi : intégrer l'art dans leurs constructions. Cette exigence, bien que perçue comme une opportunité d'innovation par certains, peut également être vue comme un obstacle supplémentaire dans le processus de développement immobilier.

Pour les promoteurs, l'obligation d'inclure des œuvres d'art dans leurs projets implique une révision de leurs budgets et de leurs plans de construction. Le coût supplémentaire représenté par l'investissement dans l'art, bien que proportionnel à la valeur du projet, nécessite une planification financière attentive. Cela pourrait potentiellement augmenter le coût global des projets immobiliers, avec des répercussions possibles sur les prix de vente ou de location des biens.

Cependant, cette initiative offre également des opportunités uniques pour le secteur. L'intégration de l'art peut devenir un argument de vente distinctif, attirant des acheteurs et des locataires intéressés par un cadre de vie enrichi culturellement. Les projets immobiliers ne sont plus seulement évalués sur leur qualité architecturale ou leur emplacement, mais aussi sur leur contribution à l'environnement culturel de la ville de Montpellier.

Cette démarche pourrait bien stimuler une forme de compétition créative entre les promoteurs, cherchant à se démarquer par des collaborations artistiques originales et impactantes. Cette “compétition saine” est une vraie valeur ajoutée pour le marché immobilier local.

En outre, cette mesure pourrait avoir un effet positif sur l'image de Montpellier en tant que destination résidentielle et touristique. Les projets immobiliers intégrant des œuvres d'art contribuent à l'esthétique et à l'attractivité de la ville, renforçant son statut de centre culturel et artistique. À terme, une touche de plus-value artistique pourrait augmenter la valeur des biens immobiliers et attirer de nouveaux investisseurs dans la ville.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur