Agriparc à Montpellier et agriculture urbaine : une collaboration fructueuse

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 06 avril 2022

[ mis à jour le 28 avril 2022 ]

SOMMAIRE

Montpellier n’a pas attendu que le concept d’agriculture urbaine devienne tendance pour s’y mettre. Depuis le début des années 2000, la Surdouée, qui porte définitivement bien son nom est engagée en faveur de l’agriculture en ville. Parmi les nombreuses actions mises en place, la municipalité donne l’opportunité à ceux qui ne disposent pas de jardin de cultiver un petit lopin de terre et d’y produire des fruits et légumes en toute saison.

À ce jour, la ville de Montpellier compte près de 300 jardins partagés et familiaux répartis en 4 zones. L’intérêt est notamment d'utiliser les circuits courts, de favoriser l’agriculture biologique et d’encourager la mixité sociale et générationnelle.

Si le concept fait autant parler de lui ces derniers temps, c’est parce que 82 nouveaux jardins familiaux ont été inaugurés dans l’Agriparc du Mas Nouguier. D’autres devraient bientôt voir le jour dans le cadre de l’aménagement de l’Agriparc des Bouisses où des programmes neufs y seront également érigés. Une aubaine pour l’immobilier neuf à Montpellier, qui devrait voir ses stocks remonter.

Agriculture urbaine et Ville de Montpellier : une histoire qui date

© YuRi Photolife - Shutterstock

Montpellier est l’une des premières villes françaises à avoir valorisé l’agriculture urbaine pour en faire pleinement profiter ses habitants et améliorer leur qualité de vie. Dès le milieu des années 2000, la commune a fait l’acquisition du domaine agricole du Mas Nouguier, situé au sud-ouest de la ville. Une partie du domaine a été consacrée à la création de la Z.A.C des Grisettes, labellisée écoquartier et l’autre en un Agriparc multifonctionnel.

La Surdouée s’est inspirée des grandes mégalopoles comme New York ou Montréal qui déjà à l’époque cherchaient des moyens pour se réinventer et laisser de l’espace à la faune et la flore existante. Implicitement, la quête de la “ville verte” a fait naitre des besoins sous-jacents comme produire des logements plus écologiques ou mettre à disposition des espaces verts communs dans les résidences et les entreprises.

L’Agriparc du Mas Nouguier : un laboratoire agricole à ciel ouvert

La première zone montpelliéraine dédiée à la sauvegarde de la biodiversité végétale et animale est l’Agriparc du Mas Nouguier qui s’étend sur une surface de plus de 25 hectares. Sur ce vaste espace se partage un vignoble avec différents cépages, un rucher, une oliveraie, un jardin de plantes aromatiques et diverses essences d’arbres et fleurs. Oiseaux, insectes et toutes sortes de petits rongeurs peuvent cohabiter dans cet environnement préservé.

L’Agriparc du Mas Nouguier a une véritable ambition pédagogique, ludique et sociale. Des groupes scolaires et enfants des centres de loisirs s’y rendent régulièrement pour participer à des animations. Selon la saison, ils peuvent participer aux vendanges, récolter du miel ou bien même faire pousser des fruits et légumes dans les parcelles des jardins et vergers partagés.

Au milieu de l’Agriparc se trouve le domaine du Grand Puy, une ancienne métairie entièrement rénovée et inaugurée en 2019. Y sont mêlées des activités liées à la restauration et à l’évènementiel. La partie restauration est gérée par l’association Les Compagnons de Maguelone qui œuvre en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

82 nouveaux jardins familiaux pour l’Agriparc du Mas Nouguier

Le 5 mars dernier, le maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Michaël Delafosse accompagné de ses élus a inauguré les 82 nouveaux jardins familiaux de l’Agriparc du Mas Nouguier. Ces parcelles louées au prix de 1,04 € par m²/an permettent à des foyers ne possédant pas de jardin d’avoir la pleine jouissance d’un petit lopin de terre et de se nourrir toute l’année.

Aujourd’hui, l’Agriparc montpelliérain compte 1 800 m² de jardins partagés et 9 000 m² de jardins familiaux. Contrairement aux autres espaces de la sorte à Montpellier, les jardins familiaux du Mas Nouguier ne sont pas individuellement clôturés. Cela permet entre autres de favoriser les échanges et interactions sociales entre les jardiniers. Sur les 82 nouvelles parcelles aménagées 18 d’entre elles font 90 m² et 64 s’étalent sur 50 m².

© Monkey Business Images - Shutterstock

Dans le cadre du programme municipal “Montpellier Main Verte”, un espace est dédié à l’accueil des scolaires. Des animations y seront organisées pour sensibiliser les petits montpelliérains à la permaculture et à la préservation de la nature.

Le saviez-vous ?

La différence entre un jardin partagé et un jardin familial réside dans la gestion de l’espace. Un jardin familial a vocation à être utilisé par un seul foyer lui permettant de faire pousser ses propres fruits et légumes et de favoriser le circuit court. Le jardin partagé est quant à lui une parcelle unique, généralement géré par une association ou groupe de personnes du quartier se réunissant autour d’un projet commun. Il a davantage une dimension sociale.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34

Agriparc des Bouisses : réinventer l’ouest montpelliérain

En lisière ouest de la ville, un autre projet de création d’Agriparc à Montpellier se prépare : celui du quartier des Bouisses. Sur 140 hectares, 100 ha seront aménagés en un Agriparc pour lutter contre l’étalement urbain, préserver ce grand espace de nature et créer de nouvelles façons de vivre dans l’environnement urbain. Le but est de rééquilibrer l'ouest montpelliérain, délaissé et mal desservi par les transports en commun. Selon le calendrier prévisionnel, la 1ère phase d’aménagement devrait être livrée fin 2025, en même temps que la mise en service de la ligne 5 du tramway.

Courant 2021, une concertation a été lancée par la Ville de Montpellier afin de demander l’avis aux citoyens sur la conception de l’Agriparc des Bouisses. À travers une balade exploratrice et des ateliers participatifs, un Groupe Citoyen Métropolitain (GCM) composé de 30 membres a élaboré un avis collectif rassemblant toutes les idées pour l’aménagement de l’Agriparc.

”Notre ambition est de donner toute sa place à la nature en ville pour une Métropole plus verte, plus résiliente, pour lutter contre l’étalement urbain, pour préserver les terres agricoles de la ceinture verte. Nous souhaitons également rééquilibrer la ville vers l’ouest trop souvent délaissé, prendre soin des quartiers existants, les embellir mais aussi proposer de nouvelles formes d’habitat en lien avec les espaces naturels.”

Michaël Delafosse, maire de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Conjuguer nature et urbanisation

L’Agriparc des Bouisses sera de loin le plus grand espace vert de Montpellier. Avec ses 100 hectares dédiés à l’agriculture urbaine et aux activités de loisirs, il jouera un rôle majeur dans le maintien de la biodiversité. L’Agriparc s’accordera à mêler les espaces naturels protégés avec l’usage de loisirs, de sport et de promenade. Que ce soit pour les habitants de ce futur quartier, des quartiers périphériques ou bien même de la métropole, l’Agriparc des Bouisses offrira une véritable bouffée d’oxygène.

Une partie de la superficie du site de cet Agriparc à Montpellier sera dédiée à l’urbanisation et à la construction de logements neufs. Ces derniers seront peu nombreux afin de limiter les impacts néfastes sur les ressources naturelles et les sols. Néanmoins, il est important d’urbaniser le secteur pour assurer une vie de quartier et le rendre dynamique. Cela passera par la favorisation à la mixité sociale et générationnelle et la création de tiers-lieux avec des commerces et services de proximité.

Tournée vers la transition écologique depuis près de 20 ans, la Ville de Montpellier a pour ambition avec l’Agriparc des Bouisses de concevoir un quartier innovant. Le recours à la mobilité douce sera plus qu’encouragé grâce à l’arrivée de la 5ème ligne de tramway qui desservira la zone. Les bâtiments construits seront réalisés en lien avec les espaces naturels et agricoles de l’Agriparc.

© korkeng - Shutterstock

Les membres du GCM préconisent de bâtir les immeubles d’habitation à hauteur de 3 étages maximum avec des matériaux biosourcés tels que le bois. À l’image de la nouvelle règlementation thermique RE2020, les logements profiteront de performances énergétiques optimisées, basse consommation ou à énergie positive. La prise en compte de la conservation de la biodiversité en lien avec le bâti sera intégrée dès la conception des projets.

Le jardin familial, une solution au manque de jardin privatif

La ville de Montpellier a fait des jardins familiaux la solution idéale pour tous ceux qui ne disposent pas de jardin privatif où cultiver leur nourriture. Peu onéreux, le coût est de seulement 1,04 € par m² par an pour une parcelle de jardin familial. Soit 52 € à l’année pour une parcelle de 50 m² ou 93,6 € pour une parcelle de 90 m² comme c’est le cas à l’Agriparc du Mas Nouguier par exemple. En guise de caution, il faudra rajouter la somme de 125 €/an.

Pour louer une parcelle de jardin familial à Montpellier, il suffit de cliquer ici et de remplir le formulaire. Les seuls prérequis sont d’habiter dans la ville et de ne pas posséder de jardin. Victime de leurs succès, les parcelles sont attribuées en fonction de l’ancienneté de la demande. Autrement dit, premier arrivé, premier servi ! Un seul jardin est attribué par foyer.

Outre ceux récemment inaugurés dans l’Agriparc du Mas Nouguier, 3 autres zones à Montpellier proposent des jardins familiaux :

Le programme “Montpellier Main Verte”

© Maggie My Photo Album – Pexels

Les jardiniers, débutants dans la discipline ou au contraire experts du maniement de la serfouette peuvent s’ils le souhaitent participer à des animations organisées dans le cadre du programme Montpellier Main Verte. Dispensées par des organismes spécialisés, les animations proposées sont thématisées autour des espaces verts et de la biodiversité. Ateliers de jardinage, sorties naturalistes ou encore visites de parcs et jardins, il y en a pour petits et grands.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34
Partager sur