Où en est le projet des 12 Folies Architecturales à Montpellier ?

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Avatar de l'auteur "Florian MARTINS" Florian MARTINS

le 04 février 2022

[ mis à jour le 04 février 2022 ]

SOMMAIRE

En 2012, un programme est lancé par l’ancien adjoint à l’urbanisme Michaël Delafosse, aujourd’hui maire de la ville, pour renouveler l’architecture de l’immobilier neuf à Montpellier. L’objectif ? Renforcer l’attractivité urbaine de la ville et développer le logement en cohésion avec son histoire.

Car oui, le projet des folies architecturales à Montpellier, que l’on aime aussi appeler La Surdouée, n’est pas un hasard. Le passé de la huitième plus grande ville de France est rempli d’histoire et de patrimoine bâti. On y retrouve une architecture typique, une véritable signature de l’identité montpellieraine qui, au fil des siècles, n’a pas perdu de sa saveur. Avec sérieux, cap sur les folies architecturales à Montpellier.

©ally foster -Shutterstock

Prouesses architecturales et Montpellier : une belle histoire

Les avantages et plaisirs de la ville de Montpellier sont nombreux. Certains parleront de la situation géographique, à côté de la Méditerranée ; d’autres présenteront le bien-vivre et la tranquillité. Enfin, les plus gourmands, eux, fantasmeront à l'idée même d’évoquer les spécialités culinaires comme la Tièle Settoise ou la Chichoumeille. Mais tous s’accordent sur un point : le patrimoine architectural de Montpellier. Une richesse culturelle et historique.

Un patrimoine architectural exceptionnel

©Picturereflex - Shutterstock

Au 18ème siècle, la population apprécie une architecture à Montpellier travaillée, typique de la région. Il s’agit d’un travail minutieux réalisé par des architectes locaux, principalement pour répondre aux demandes des aristocrates de l’époque, qui voulaient vivre dans de belles demeures.

Parmi ces prouesses, nous pouvons distinguer celles qui ont marqué l’identité architecturale de Montpellier.

Tous ces projets sont alors appelés les “Folies Montpelliéraines” et vont alimenter l’histoire et le patrimoine de Montpellier.

Les “Folies architecturales du XXIème siècle” à Montpellier

© saiko3p - shutterstock

Afin de donner une continuité à cette tradition des folies architecturales à Montpellier, la ville a décidé de lancer il y a quelques années un projet, celui des ”12 folies du XXIème siècle”. La finalité est claire : stimuler et développer l’urbanisme, le logement, l’originalité et l’attractivité de la ville avec de nouveaux appartements, commerces et bureaux.

Le développement du projet

Né en 2012, le projet des 12 folies du XXIème siècle à Montpellier a été lancé par le maire actuel, Michaël Delafosse, qui était alors à l’époque adjoint à l’urbanisme sous le mandat d’Hélène Mandroux. Ce programme a pour vocation d’être le reflet de l’innovation architecturale de la ville et de répondre à des critères ”contemporains, audacieux et innovants”.

Deux programmes sont rapidement retenus, la Folie Divine et l’Arbre Blanc, et leurs constructions lancées dans la foulée. Cependant, le projet va vite prendre une autre direction. Deux ans plus tard, en 2014, le maire nouvellement élu Phillipe Saurel décide d’y mettre mettre fin à l’issu d’une concertation avec le Conseil Municipal. Une décision qui fera réagir Michäel Delafosse :

” La nouvelle équipe a choisi de ne plus traiter ce sujet. Une dynamique était née ici avec ces folies. Grâce à la mobilisation des investisseurs privés, l’architecture contemporaine devenait visible par tous. Les Montpelliérains mais aussi à travers le monde. Le rayonnement de Montpellier s’en trouvait renforcé. Ce projet ne coûtait rien au contribuable, il rapportait même à la Ville (…). C’est bon pour l’économie, les commerces et la fiscalité.”

Michaël Delafosse, alors élu d’opposition au Conseil Municipal de Montpellier
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34

Folie Divine

Inaugurée en septembre 2017 dans le quartier Port Marianne et les Jardins de la Lironde, Folie Divine est le premier projet abouti des folies architecturales du XXIème siècle à Montpellier. La livraison a été assurée par l’équipe lauréate du concours de l’ouvrage architectural des Jardins de la Lironde. Il s’agit de Farshid Moussavi Architecture, soutenu par l’équipe Dominium et Coloco.

Avec un budget de 4.5 millions d’euros, des prestations de standing accompagnent naturellement le programme. Le bâtiment est inséré dans un cadre verdoyant, comme un rappel à l’origine mariant urbanisme et cadre naturel. Folie Divine est composée de 9 étages et 36 appartements, auxquels s’ajoutent 260m² de superficie pour accueillir divers commerces. Au total, c’est une surface luxueuse de près de 2 740m².

L’Arbre Blanc

© BWorld - Shutterstock

Seconde et dernière folie architecturale à Montpellier avec l’annulation du projet en 2014, l’Arbre Blanc répond à un cahier des charges très précis, appliquant des préconisations comme l’insertion dans le paysage environnemental, l’authenticité ou encore l’audace. L’édifice compte 17 étages, 113 logements ainsi qu’une galerie d’art et un restaurant panoramique au sommet de “l’Arbre”.

Lauréates du concours de l’ouvrage architectural de Richter, les agences Sou Fujimoto, Nicolas Laisné Associés, Oxo Architectes associées à Proméo et Evolis Promotion ont mené à bien ce projet architectural à Montpellier secteur Port Marianne.

“ L’Arbre Blanc fait rayonner notre cité par son audace architecturale sans que cela ne coûte un euro aux Montpelliérains mais avec des bénéfices importants pour la ville. En effet, ce geste architectural visible de tous, financé par des investisseurs privés, entraîne des recettes fiscales nouvelles pour la collectivité. Celles-ci permettent ensuite d’engager des politiques publiques, comme la construction d’écoles par exemple, qui profitent à tous.”

Michaël Delafosse, alors conseiller départemental de l’Hérault

Quelle continuité pour les 12 Folies ?

Lancé, annulé...puis relancé ? C’est ce que laissait entendre dernièrement Michaël Delafosse en juin 2019 lorsqu’il évoquait ce projet architectural à Montpellier stoppé :

“J’ai la conviction qu’il faut relancer le projet des 12 Folies architecturales notamment sur le site de l’ancienne Mairie à côté du Polygone ou à Ovalie. Le prochain mandat qui s’ouvrira après mars 2020 devra être celui du renouveau architectural et du retour de l’audace à Montpellier.”

Des paroles assimilées à une prémonition, puisqu’il sera élu maire de Montpellier en 2020. Michaël Delafosse n’a en effet jamais caché ses regrets suite à la réalisation de seulement 2 Folies sur les 12 prévues avant l’abandon du projet. Dans un tweet du 20 juin 2019, il affirme même qu’il faudra relancer après 2020 de telles réalisations (Arbre Blanc, NDLR) qui ne coûtent rien aux contribuables et font rayonner Montpellier”. Une déclaration qui le projette encore plus dans l’ambition d’être un maire bâtisseur.

Aujourd’hui, le contexte et les enjeux peuvent être un déclic pour relancer la machine. En effet, l’offre en immobilier neuf à Montpellier est influencée par une forte demande. Et si les prochaines élections présidentielles risquent de retarder les décisions, il y a fort à parier que le sujet sera prochainement mis sur la table.

Répondre à la croissance démographique de Montpellier

© Mike_O - Shutterstock

En réalité, la concrétisation - si elle devait avoir lieu - de la reprise du projet ne servirait pas uniquement à embellir le paysage immobilier à Montpellier. Plus grande ville de l’Hérault et deuxième d’Occitanie derrière Toulouse, elle a connu une croissance démographique importante ces dernières années. Avec 252 998 habitants en 2008 selon l’INSEE, c’est aujourd’hui 290 053 montpellierains qui se promènent dans les rues. Une évolution de 14.6% de la population qu’il faut loger.

D'autres projets, d’autres folies...

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de le rappeler à ce stade, Montpellier est une ville qui encourage l’architecture audacieuse. Plusieurs structures encore non citées en témoignent :

Plus récemment, le projet immobilier Higher Roch est sorti de terre dans la ZAC du Nouveau Saint-Roch. Avec ses 57 mètres de haut et 12 350m², le bâtiment de 16 étages propose 76 logements avec terrasse ainsi que 3 300m² de locaux professionnels. Son association entre confort, pratique et originalité architecturale lui a valu une pyramide d’argent en 2019. Une folie pour en inspirer, peut-être prochainement, d’autres...

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
04 11 93 73 34
Partager sur